Toutes les infos sur le ticket resto

 

Le ticket restaurant un avantage en nature attractif

 

 

Inventé depuis le début des années 60 par Jacques Borel, le ticket restaurant est devenu un accompagnement important pour les salariés d’une entreprise. Considérer comme avantage en nature, ce ticket permet à l’employé de pouvoir se restaurer durant les jours de travail. Ce système d’aide à la restauration est une forme de compensation pour les entreprises qui ne disposent pas de cantine à leur sein. Les employés étant obligé de se déplacer pour se nourrir à l’extérieur dans des restaurants, obtiennent de l’entreprise une participation aux frais de restauration. Au fil des années, l’utilisation de ces tickets a évolué et intervient quelquefois même pour les courses dans quelques commerces particuliers. Dans l’esprit du fondateur de ce principe, il est question de distribuer le pouvoir d’achat de l’entreprise tout en permettant aux employés d’être plus performants. Depuis sa mise en place dans les différentes administrations, cette prime en nature a connu un engouement particulier de la part des salariés. Ce système, développé par les entreprises publiques comme privées, est régi par un certain nombre de principes.

 

Le ticket restaurant et le principe de cofinancement

 

Les tickets obtenus dans le cadre d’un accompagnement dans la restauration sont régis par un certain nombre de principes. D’un montant donné, ces tickets ne participent à l’action d’achat qu’à un pourcentage. Bien que le pourcentage de participation de l’entreprise soit sensiblement égal à celui de l’employé, c’est l’entreprise qui impose les conditions d’utilisation du ticket resto. La première condition d’obtention est d’être un salarié de l’entreprise. Ces tickets de restaurant sont fournis par périodicité avec des options renouvelables. Se basant sur le principe d’aide durant les jours de travail, les entreprises interdisent souvent l’utilisation de ces tickets durant les dimanches et les jours fériés. Ce principe d’accompagnement et de cofinancement de la restauration est une mesure qu’encourage le gouvernement. Afin de faciliter les charges pour les entreprises qui adoptent ce système, l’état leur accorde une exonération de charges sociales et fiscales par salarié par jour de travail.   Ce dispositif simple rencontre toutefois quelques résistances dans sa mise en œuvre.

 

ticket resto

 

Le  ticket restaurant face à l’opposition de certains restaurants

 

Le principe de la mise en place du système d’accompagnement repose sur 3 principaux intervenants : l’entreprise, l’employé et les centres de restaurations. En effet, le système s’est développé depuis des années permettant ainsi à d’autres centres d’affaires de profiter de ce marché qui était exclusivement réservé aux restaurants. Il est donc de plus en plus courant de voir l’utilisation des titres de repas dans les boulangeries et même dans certains snacks. Les supermarchés et même les centres d’achats de légumes ont adhéré au principe du ticket restaurant. Malgré le développement de cette pratique avantageuse pour tous, certains restaurants restent réticents à ce genre de pratique. Les raisons mises en avant sont multiples et multiformes et varient d’un commerçant à un autre. Toutefois la loi interdit aux restaurants qui acceptent les payements par le ticket de restauration  de rendre la monnaie. Afin de faciliter ce dispositif pour les restaurants et pour tous les autres intervenants dans l’utilisation du ticket de restauration, un nouveau produit est en train d’être de plus en plus plébiscité.

 

Dans une optique de modernisation du ticket restaurant

 

Depuis l’adoption de ce principe par les entreprises, il est toujours resté inchangé. En vue d’apporter du nouveau et de moderniser ce système vieux de plus de 50 ans, certains acteurs du domaine ont réfléchi à une nouvelle présentation du ticket resto.  C’est ainsi que depuis l’année dernière, la présentation en papier est de plus en plus abandonnée au profit de la carte. Cette carte, qui présente  le même modèle de recharge que les cartes de crédit, est la nouvelle forme d’utilisation des tickets repas. Bien qu’en phase d’essai, ces cartes ne sont pas appréciées de tous. Facilitant le processus pour certains et assez contraignant pour d’autres, le débat sur la modernité ou non du système reste d’actualité. Quoique les formes papiers soient toujours utilisées par une partie des employés, le processus de modernisation a été bel et bien enclenché. Des propositions sont faites pour que les employés abandonnent la version papier pour le règlement de la restauration par carte ou via smartphone.